LE BLOG D'EXPRESSION LIBRE

 

 

 

RAPPEL A l'ORDRE de LA COUR DES COMPTES

C’est désormais officiel, la commune est en situation de cessation de paiement !

Même si le maire s’en défend dans un long tract d’enfumage, les choses sont aujourd’hui claires, à tel point que plusieurs élus semblent quitter le navire, ou le lâcher.

La ville est sévèrement taclée par la cour des comptes, qui la somme de faire des économies, et surtout de pratiquer une comptabilité légale, la préfecture surveille les finances et notamment les investissements. Le budget communal est désormais sous oxygène soutenu techniquement par la CASE.

Cela fait plusieurs années que nous lancions des « alertes », au-delà des (mauvais) choix politiques, sur les erreurs de gestion, les artifices comptables et budgétaires et les déficits qui se cumulaient année après année. Nous ne nous réjouissons pas d’avoir eu raison, car les conséquences pour les Archepontains sont graves !

Déjà le maire a été obligé de serrer la vis sous la pression des financeurs qui, pour le moment, assurent les fins de mois de la commune. Par exemple, après le voyage, c’est probablement le colis des anciens qui risquent de disparaitre, mais le pire est à venir.

Il faut s’attendre dans les années qui viennent à des hausses d’impôts, des baisses de subventions, des suppressions de services publics, et sans doute des licenciements de personnels.

Tout ce qui a fait de Pont de l’Arche, jusqu’en 2008, une ville riche, indépendante, dynamique, où il faisait bon vivre, a été anéanti en 10 ans.

Amateurisme du maire ? Incompétence de certains élus ? Il est trop tôt pour le dire, mais dans tous les cas la responsabilité personnelle du maire est en cause. Il a dirigé cette ville sans partage, quasiment sans opposition représentée (entre 3 et 5 élus sur 27), une majorité pour le moins « docile » et a donc eu tous les pouvoirs.

Il faudra donc qu’à un moment ou à un autre, il assume, rende des comptes, même s’il est vraisemblable qu’il compte malgré tout finir son mandat, et qu’il est même capable de se représenter !

En tout état de cause, 18 mois nous séparent des élections municipales. Durant cette période, nous ne lâcherons rien, nous continuerons à vous informer et à vous défendre, dans la mesure de nos petits moyens.

Hervé LOUR, pour le groupe

www.pontdelarche-ensemble.com

Sur Facebook : Pont De L’Arche Ensemble

Par mail : herve.lour@gmail.com

RAPPEL A l'ORDRE de LA COUR DES COMPTES

C’est désormais officiel, la commune est en situation de cessation de paiement !

Même si le maire s’en défend dans un long tract d’enfumage, les choses sont aujourd’hui claires, à tel point que plusieurs élus semblent quitter le navire, ou le lâcher.

La ville est sévèrement taclée par la cour des comptes, qui la somme de faire des économies, et surtout de pratiquer une comptabilité légale, la préfecture surveille les finances et notamment les investissements. Le budget communal est désormais sous oxygène soutenu techniquement par la CASE.

Cela fait plusieurs années que nous lancions des « alertes », au-delà des (mauvais) choix politiques, sur les erreurs de gestion, les artifices comptables et budgétaires et les déficits qui se cumulaient année après année. Nous ne nous réjouissons pas d’avoir eu raison, car les conséquences pour les Archepontains sont graves !

Déjà le maire a été obligé de serrer la vis sous la pression des financeurs qui, pour le moment, assurent les fins de mois de la commune. Par exemple, après le voyage, c’est probablement le colis des anciens qui risquent de disparaitre, mais le pire est à venir.

Il faut s’attendre dans les années qui viennent à des hausses d’impôts, des baisses de subventions, des suppressions de services publics, et sans doute des licenciements de personnels.

Tout ce qui a fait de Pont de l’Arche, jusqu’en 2008, une ville riche, indépendante, dynamique, où il faisait bon vivre, a été anéanti en 10 ans.

Amateurisme du maire ? Incompétence de certains élus ? Il est trop tôt pour le dire, mais dans tous les cas la responsabilité personnelle du maire est en cause. Il a dirigé cette ville sans partage, quasiment sans opposition représentée (entre 3 et 5 élus sur 27), une majorité pour le moins « docile » et a donc eu tous les pouvoirs.

Il faudra donc qu’à un moment ou à un autre, il assume, rende des comptes, même s’il est vraisemblable qu’il compte malgré tout finir son mandat, et qu’il est même capable de se représenter !

En tout état de cause, 18 mois nous séparent des élections municipales. Durant cette période, nous ne lâcherons rien, nous continuerons à vous informer et à vous défendre, dans la mesure de nos petits moyens.

Hervé LOUR, pour le groupe

www.pontdelarche-ensemble.com

Sur Facebook : Pont De L’Arche Ensemble

Par mail : herve.lour@gmail.com

10 années de Mandat, nous plongeons !

Le maire vient de fêter ses dix ans de mandat ! Il semble donc possible aujourd’hui de tirer un premier bilan sur une si longue période, même si les prochaines élections municipales, où il sera sans nul doute à nouveau candidat, ne sont que dans deux ans. Ce bilan est malheureusement calamiteux.

Depuis 10 ans, notre commune a connu une importante croissance démographique, sans que de nouveaux services à la population ne soient créés.

Depuis 10 ans, aucun nouvel équipement structurant n’a vu le jour.

Depuis 10 ans, des espaces verts et plusieurs bâtiments communaux ont été bradés, et ceux qui restent ne sont plus entretenus, malgré l’investissement des personnels.

Depuis 10 ans, ou presque, la ville présente chaque année un compte administratif en déficit, les caisses sont vides, et des années difficiles sont devant nous, avec des hausses massives d’impôts inévitables.

Depuis 10 ans, la démocratie locale bat de l’aile, les oppositions sont muselées et la transparence sur la gestion communale est pour le moins opaque. Ainsi, par exemple, les comptes rendus de conseil municipal ne sont plus rendus publics !

Depuis 10 ans, année après année, la convivialité et le vivre ensemble, si chers à notre maire (en période électorale) disparaissent peu à peu (voyage des anciens, festivités, illuminations, etc.)

Depuis 10 ans, le maire s’approprie les réalisations ou les projets des autres pour flatter son maigre bilan (Hôpital local, place Aristide Briand, futur collège…)

Depuis 10 ans, le maire se présente à toutes les élections locales ou nationales, au détriment de son action de maire, et en plus pour être battu sévèrement.

Depuis 10 ans, certains recrutements ne se font plus en fonction du besoin ou des compétences, mais pour recaser des amis politiques.

Depuis 10 ans, les oppositions successives maintiennent le cap, dénonçant les erreurs et la mauvaise gestion, mais aussi approuvant certaines mesures quand elles sont justifiées (il y en a quand même parfois), et en informant la population.

Nous continuerons en ce sens, sans relâche, malgré les difficultés, car vous méritez une information objective, non édulcorée et conforme à la réalité, ce qui n’est hélas pas toujours le cas.

Hervé LOUR, pour le groupe

www.pontdelarche-ensemble.com

Sur Facebook : Pont De L’Arche Ensemble

Par mail : herve.lour@gmail.com

BUDGET PRIMITIF 2018 , à bout de souffle !

Le choix d’un Président de la République est de fixer une politique générale et un schéma institutionnel.

Le choix d’un Maire compétent est d’envisager des réponses mesurées aux enjeux économiques locaux.

S’agissant des choix à opérer, Pont de l’Arche Ensemble porte une attention particulière et vigilante sur la méthode d’élaboration du budget.

Nous découvrons ce budget sans bilan précis, des chantiers à entreprendre sans véritable plan d’investissement sur plusieurs années. La visibilité reste aléatoire voire opaque.

Sur les dépenses de fonctionnement, une baisse quasi uniforme est demandée à tous les services. Ce serait une tardive bouffée d’oxygène, mais une frustration ressentie par l’ensemble des agents. Comment mener des actions au quotidien auprès de la population sans en avoir les moyens ?

Si le budget d’investissements se réduit, nous doutons des choix de ceux envisagés sur l’année 2018. Seront-ils des projets réellement structurants ?

Si ce budget est la traduction des choix politiques de notre municipalité, nous ne souhaiterions pas que la ligne budgétaire de 600 000 euros, inscrite pour 2018 au titre de la réalisation du centre de culturel, ne soit le début d’une débâcle financière. En effet, aucune pierre n’a été posée, et ce projet nous coûte déjà très cher. Nulle question idéologique, comme laisse supposer le maire ! Toutes les études montrent que ces infrastructures sont des gouffres financiers, rien qu’en frais d’entretien, pour les communes de notre dimension.

En revanche, nous déplorons le manque de réfection d’espaces verts et de loisirs, de circulations douces judicieusement élaborées et positionnées.

Nos propositions envisageables : Qu’une réelle partie du budget soit consacrée à un budget participatif ; Que le foisonnement de projets qui en résulte bouscule les habitudes tout en proposant des alternatives réalisables. Ce serait un échange productif entre l’expertise municipale et les attentes légitimes des Archépontains.

Nous continuons à plaider encore et toujours pour un budget résolument tourné vers la VIGILANCE, un budget d’investissement à la hauteur des enjeux car les dépenses d’aujourd’hui pourraient enfin devenir les économies de demain.

Hervé LOUR, pour le groupe 

www.pontdelarche-ensemble.com

Sur Facebook : Pont De L’Arche Ensemble

Par mail : pontdelarche.ensemble@yahoo.fr

LES FETES A PONT DE L'ARCHE

 

Cette année, les villes du département de l'Eure se sont une nouvelle fois distinguées pour les festivités de Noël. Ce sont des soirées avec lancements, d'illuminations, de villages de Noël, d’inaugurations de patinoires, ou de chapiteaux avec spectacle, pour d’autres des concerts, marquent cette période magique et féerique.

La plupart des communes du département exaltent de formidables moments et permettent d'attirer de nombreuses personnes dans les rues. De nombreuses personnes qui pourraient découvrir et pourquoi pas visiter nos commerçants qui se surpassent pour décorer leurs échoppes aux couleurs de la tradition. 

Néanmoins, il existe un village peuplé d’irréductibles ELUS ARCHEPONTAINS. Un village qui résiste encore et toujours à la tentation de faire vivre la magie de Noël à nos très jeunes habitants. Oui ! Nous faisons une nouvelle fois figure d'exception :

Tout comme d'autres années, notre Maire a décidé que PONT DE L'ARCHE serait l’une des seules villes du département à ne pas faire une vraie fête. Nous avons à peine la chance d’imaginer une visite du patrimoine avec le TRAIN LUMINEUX de notre superbe place Aristide Briand, nous avons juste la chance de profiter de ces quelques décorations fabriquées pour l'occasion. Des décorations qui n'ont guère coûtées à la commune vous le constaterez, néanmoins, félicitons tout de même les employés communaux qui croient eux encore au père Richard NOEL.

Si nous pouvons comprendre que faire des économies est sage vertu, compte tenu des difficultés où les budgets des villes sont contraints voir menacés par l’état.

Nous nous interrogeons sur les choix de la municipalité qui démontrent une nouvelle fois que la politique ne fait que mener la danse.

Pour Pont de l’ARCHE ENSEMBLE, voici les questions

·         Un centre culturel à plus de 3 000 000 millions d'euros ; 

·         Une extension de mairie qui pèse près de 600 000 euros ; 

·         Une piste cyclable rue Roger Bonnet à 550 000 euros. 

A contrario, probable licenciement à la crèche qui passe de 20 à 40 enfants parce que les travaux de sécurité ne sont pas réalisés, plus d’éclairage dans les rues, une piste cyclable qui mène nulle part et qui est décriée par les riverains et les cyclistes, rien va plus ! On fait n’importe quoi à la municipalité !

Nous ne pouvons malheureusement pas, puisque nous ne sommes que trois représentants de PONT DE L’ARCHE ENSEMBLE au conseil municipal faire une liste détaillée de toutes les dépenses de ce type. Nous n'aurions pas assez de place dans notre billet ! (2200 caractères).

Arguant avoir réalisé des économies de 18 000 euros sur les décorations de Noël, le Maire se cache bien de dévoiler qu'en réalité, il dépense bien plus d'argent qu’il n’en possède dans des projets complétement utopiques. Cela pose question ? Devons-nous continuer à nous endetter sur des projets que le maire souhaite réaliser dans le seul et unique but d'impressionner et de soigner son électorat pour le prochain mandat. Allons-nous enfin prendre conscience que continuer sur cette voie, c'est créer un avenir incertain pour nos enfants. Des enfants qui paieront le prix fort, les dettes contractées par un maire qui ne se soucie d’aucunes autres images que la sienne ? 

Certains pourront y glisser leurs éternels regrets amers, il n’en demeure pas moins que les noëls trépassent pour les ARCHEPONTAINS ! 

Préparons-nous à avoir des moments pauvres et difficiles, car au rythme ou le maire dépense, nous n'aurons bientôt plus assez d'argent pour éclairer la moindre lanterne. 

Hervé LOUR, pour le groupe 

www.pontdelarche-ensemble.com

Sur Facebook : Pont De L’Arche Ensemble

Par mail : pontdelarche.ensemble@yahoo.fr

Le présent me pèse, l'avenir m'effraie.

Dans un contexte économique difficile, le gouvernement actuel souhaite transformer nos collectivités territoriales. La suppression de la taxe d'habitation constitue l'une des mesures "phares" du programme présidentiel. Pourtant, si l'annonce séduit déjà la majorité des contribuables, elle pourrait avoir une répercussion improductive. Cela impactera certains services publics, et fera probablement disparaître d'autres services gratuits pour le bien commun.

Les communes devraient souffrir de cette mesure, puisque la réforme amputera obligatoirement les budgets de façon drastique.

De nombreux maires du département de l'Eure, appréhendent difficilement cette perspective et manifestent déjà leur mécontentement. Beaucoup d'entre eux s'interrogent et pensent que cela contribuera à diminuer le pouvoir d'achat des Français.

Pour d'autres, ni réaction, ni anticipation ! Pourtant la taxe d'habitation est la source essentielle du financement du secteur communal : 35% de sa rentrée fiscale en 2016 fut destinée à financer les services publics locaux. Il s'agira, somme toute, d'un manque à gagner de plus de 9Mds sur le plan national.

Le maire ne semble pas s'en préoccuper. Le budget "fonctionnement" de PONT DE L'ARCHE ne cesse d'augmenter et les dépenses continuent ! Aucunes mesure ou solution intelligente ne semble être envisagée pour réduire le train de vie de la commune.

Si notre ville perd 35% des revenus liés à la taxe d'habitation, cette réforme aura un effet dévastateur sur un budget déjà en déficit. Comment le maire va t'il se comporter face à ce problème ? Aura-t-il enfin le bon sens d'éviter les frais et les dépenses inutiles.

Pour le moment ce sujet n'est même pas abordé lors des conseils municipaux, puisque la priorité est faite aux projets d'investissement, mairie, centre culturel, piste cyclable, etc... Des projets qui coûteront beaucoup d'argent en entretien et fonctionnement aux contribuables Archépontains. Nous ne manquerons pas de vous en faire le détail.

Bizarrement, le groupe d'opposition PONT DE L'ARCHE ENSEMBLE se pose les questions dont le maire de Pont de l'Arche devrait se soucier !

 

Hervé LOUR et Quentin AUVARD pour le groupe

www.pontdelarche-ensemble.com

Par mail : pontdelarche.ensemble27340@gmail.com

Par Facebook : Pont de l'Arche Ensemble

Piste Cyclable à Pont de l'Arche

Chers Archépontains,

Récemment, R. Jacquet a accepté l'idée de réaliser une piste cyclable rue Roger Bonnet. 

Normalement un trottoir, est dévolu à l'usage des piétons et une piste cyclable, réservée à priori plutôt aux utilisateurs de ­cycles. Sous des dehors classiques, l'occasion est ici d'illustrer les règles d'un partage des compétences entre collectivités. Il nous semble comprendre aux dires des riverains que le maire de Pont de l'Arche s'est vu imposer le lieu et l’aménagement de cette réalisation.

Nous tenons à préciser d’emblée que les saisines ne vont aucunement à l'encontre de la réalisation d'une piste cyclable, mais qu'il s'agit d’évoquer le lieu de réalisation, l’architecture de l’aménagement et les conditions de réalisation.

Les collégiens, les sportifs, les riverains l'empruntent également à pieds, à vélo. Cette rue est connue de tous comme étant difficile à gérer. En effet, entre les véhicules tels que le bus du centre de loisirs qui stationne le temps que tous les enfants descendent, et la vitesse excessive de certains véhicules, qui n'hésitent pas à dépasser, nous pouvons en termes de prévention classer cet axe comme dangereux.

Ce n’est qu’une partie des arguments qui aujourd’hui nous mènent à nous interroger

LA QUESTION : Etes-vous pour ou contre ce projet de réalisation de piste cyclable rue Roger Bonnet, sans qu'une étude plus réaliste, plus précise soit mise en œuvre ?

: Pour ou contre ?

 

Merci de votre contribution !

Expression consacrée : "En même temps", faites comme vous voulez !

Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, la réforme des rythmes scolaires est "EN MARCHE" depuis fin juin.

L'organisation du temps scolaire sur 4 jours, dans les écoles publiques, est rendu possible à compter de la rentrée 2017, par dérogation au cadre général de 4 jours et demi. Cette dérogation donne davantage de souplesse, afin de répondre positivement aux singularités du contexte local, tout en se souciant normalement de l'intérêt des élèves.

A Louviers, les conseils d'école ont exprimé le souhait d'un retour à la semaine de 4 jours. En regrettant les faibles délais pour se prononcer, le maire pense, à titre personnel, qu'il n'eût pas été inutile de conserver le fonctionnement actuel pendant une année avant de prendre une décision. Mais les conseils d'école sont quasi-unanimes : Il aurait été fâcheux de ne pas respecter cet avis !

A Val de Reuil, le conseil municipal s'est réuni avant les vacances. Les petits Rolivalois continueront à avoir cours pendant 4 jours et demi par semaine. La municipalité ne basculera que pour l'année 2018/2019, sinon l'Etat ne lui versera plus de subvention !

A Pont de l'Arche, où nous avons assisté au débat, il ne nous a pas échappé que toutes ces décisions restaient elles aussi, intimement liées aux versements de compensation financière. Le maire, pour défendre cette position, céda la parole à son adjoint à l'éducation, qui au cours d'un très long monologue, conclut qu'il serait important d'attendre puisque : "Tout va bien dans le meilleur des mondes !".

Si pour le moment, les enfants Archépontains ne pensent qu'à jouer, vous parents, êtes peut-être prévoyants et probablement en préparation de la rentrée scolaire. 

De toute évidence, le choix de la municipalité divise les parents d'élèves Archépontains. Il semblerait que les différentes positions révèlent que les acteurs de terrain se soient saisis de cette nouvelle liberté pour mettre en place des "planifications cohérentes", en rapport avec les besoins de tous. Pont de l'Arche Ensemble souhaite que ce choix de conserver la semaine de 4 jours et demi soit motivé par le confort des élèves Archépontains, et pas simplement dans le seul but d'obtenir une subvention de l'Etat.

 

Hervé Lour pour le groupe

www.pontdelarche-ensemble.com

Sur Facebook : Pont-de-l'Arche Ensemble

Par mail : pontdelarche.ensemble@yahoo.fr