LE BLOG D'EXPRESSION LIBRE

 

 

 

PETITS SECRETS ENTRE AMIS .... OU PRESQUE

 

Madame, Monsieur,

      Si les partis au pouvoir ont aujourd’hui mauvaise presse, c’est en partie dû au fait qu’ils ne respectent pas leurs engagements, qu’ils dissimulent la vérité à leurs électeurs, quand ils ne mentent pas, qu’ils agissent dans l’opacité et le secret de leurs bureaux…

      Nous en avons hélas encore un bel exemple à Pont de l’Arche.

Alors qu’il n’en avait pas ou peu parlé pendant la campagne électorale, le Maire a décidé depuis quelques mois de « fusionner ou mutualiser » notre commune avec des communes voisines.

La raison essentielle, la seule à vrai dire, est la faillite qui menace la ville à moyen terme. La fusion permettrait une augmentation de nos dotations budgétaires et sauverait, (peut-être ?) notre commune de la débâcle. C’est évidemment une bonne raison, mais l’on ne peut fusionner, abandonner son identité sur cette seule thématique. La logique territoriale, l’intérêt des habitants, la situation des personnels et des services de proximité, la gestion des équipements, tout cela doit être débattu et examiné avec soin.

Or, à quoi assistons-nous ? Après avoir reçu une fin de non-recevoir de la part de René DUFOUR, maire de Les Damps, qui n’avait pas envie de renflouer nos caisses au détriment des Dampsois, le maire de Pont de l’Arche s’est tourné vers Tostes et Montaure. Pourquoi pas ?

Sa démarche, nous échappe ! Pourquoi ne pas solliciter Igoville et Criquebeuf qui semblent assurer une meilleure continuité de territoire ? Aurions-nous plutôt affaire à une tentative de mariage purement politique ?

Sur des sujets si importants, même si nous ne pas sommes particulièrement séduits par cette hypothèse, nous aurions pu en débattre. Mais le maire n’a pas daigné demander l’avis de son opposition. C’est pourtant lui qui parle de démocratie à tout va !

Plus grave, il s’est contenté d’une réunion secrète avec ses collègues de la majorité municipale pour prendre la décision. Pas de chance pour lui, Richard Jacquet s’est retrouvé en minorité au sein même de son équipe, qui a refusé de le suivre dans cette voie.

Le maire a donc écrit à ses deux collègues de Tostes et Montaure pour leur expliquer qu’il n’y aura pas de fusion. Madame DESHAYES et Monsieur FLEITH ont plus de chance que les Archépontains, qui eux, ne sont au courant de rien !

Pas de réunions et d’informations préalables avec la population avant la décision des élus, pas de compte rendu des débats, pas un mot sur les décisions prises ou à prendre. Sans parler de l’éventualité d’un référendum, qui sur ce genre de sujet, semble s’imposer.

Les manques de communication, de concertation et de transparence sont consternants et inquiétants.

La question se pose par ailleurs sur la capacité du maire à gérer notre commune. Nous savions déjà que sur le plan technique, cela n’était guère glorieux. Désormais, il existe également un vrai sujet politique. Un maire, mis en minorité sur un sujet aussi important, pourra-t-il continuer à entrainer son équipe, à faire avancer des projets, à faire voter des budgets fantaisistes et des comptes administratifs en déficit. ?

Jamais avare de solution, Pont de l’Arche Ensemble, recommande aux élus concernés de soigner leur leadership ! Pour le reste « les futurs secrets entre amis ou les presque secrets ! », l’avenir nous le dira !

Pour le groupe PONT DE L'ARCHE ENSEMBLE

Hervé LOUR

Conseiller Municipal

Notre BULLETIN d'information

Page 1 Bulletin N° 1PDLA ENSEMBLEPage 2 Bulletin N° 1PDLA ENSEMBLEPage 3 Bulletin N° 1PDLA ENSEMBLEPage 4 Bulletin N° 1PDLA ENSEMBLEPdla ensemble 1pdla-ensemble-1.pdf (859.76 Ko)

CONSEIL MUNICIPAL du 31 mars 2016

 « Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt » 

La vie de PONT DE L’ARCHE est gérée par le maire, qui par sa fonction, est tout puissant et n’hésite pas à le montrer. Il est le chef quasi absolu. Nous pensons que c’est vraisemblablement pour lui une consécration qui permet à son égo de s’exprimer sans retenue. Les adjoints ou conseillers municipaux ont une attitude déférente vis à vis du maire, dont ils portent les couleurs.

Il semblerait que « Leur Chef ait toujours raison » par conséquent, lorsqu’ils pensent le contraire, ils se gardent bien de le manifester.  

Ce fut une nouvelle fois le cas lors du vote du budget primitif le soir du 31 mars 2016.

Pourtant depuis les élections municipales, l’opposition n’a cessé de rappeler à la majorité de travailler sur les sujets primordiaux et de dépenser beaucoup moins.

Hélas ! La réalité est tout autre. Lors de ce Conseil Municipal nous avons été tout simplement épuisés par les explications du maire qui n'en finissent plus et qui ne sont faites que pour "noyer le poisson».

En quelques années, c’est plusieurs millions d’euros (nos impôts) qui ont été dépensés pour des projets clientélistes, des réceptions (près de 4420 € pour les vœux), des manifestations… Et cela ne choque toujours personne ! Il faut voir tous les élus de l’équipe de monsieur JACQUET qui lèvent la main sans  s’interroger, pour voter des erreurs budgétaires...

Nous les avons donc laissé voter et nous avons voté contre !  Après tout, cela aurait changé quoi de s’exprimer ?

Le maire vend de l’imaginaire…laissons-les donc nager dans le bonheur.

Les Archépontains doivent pourtant savoir qu’année après année, les déficits se perpétuent et se creusent. Il n’en demeure pas moins qu’un certain vent de contradiction semble s’installer au sein du conseil. Y aurait-il quelques courageux pour dire tout haut ce que tous les autres conseillers pensent tout bas. Quant au budget, les mêmes causes produisant les mêmes effets, il y a fort à parier que nous serons encore dans le rouge l’année prochaine.

La fin approche, d'autant plus que les erreurs de gestion et les mauvais choix vont continuer, et le maire, un jour ou l’autre devra faire face à la réalité.

Hervé LOUR pour le groupe
www.pontdelarche-ensemble.com
Sur Facebook : Pont de l’Arche ensemble
Par mail : pontdelarche.ensemble@yahoo.fr

L'IMAGE N'A PAS DE PRIX !

Partout en France, le mois de janvier est rythmé par les cérémonies officielles des vœux, tradition républicaine bien établie où les élus se doivent d’accueillir leurs collaborateurs, partenaires et concitoyens pour un moment de discours protocolaire et de convivialité autour d’un pot de l’amitié.
Pourtant, depuis quelques années, les cérémonies des vœux ont du souci à se faire. Crise oblige, nombreuses d’entre elles se sont vues largement allégées, voire purement et simplement annulées. Pour cause de serrage de ceinture, on fait manifestation commune de plusieurs cérémonies, on réduit drastiquement le nombre d’invités, ou alors on remplace le champagne et les petits fours par du cidre et des cacahuètes. 
Nous pensions que lorsque la situation financière d’une commune est catastrophique, comme à Pont de l’Arche, ce serait le cas!
C’est bien mal connaitre les talentueuses capacités de notre maire magicien.

Il vous fait disparaitre les guirlandes de noël et les transforme en buffet digne de la cour de Versailles, il vous fait disparaitre le voyage des ainés et vous le transforme en open bar pour ses vœux, il vous diminue le budget du repas des anciens et HOP ! Il vous fait apparaitre une fontaine à chocolat !

Bref, Pont de l’Arche doit être une des seules communes à servir encore petits fours à volonté, champagne, whisky, pastis à gogo, verrines de toutes sortes, pâtisseries , huitres etc. 
Quelle honte ! Pont de l’arche semble figé dans une époque fastueuse aujourd'hui révolue. 
Les élus de Pont de l’Arche Ensemble, par décence, ont carrément boycotté le festin refusant ainsi de cautionner une opération de communication financée par des économies sur le dos des ainés.
Nous savons très bien que nous devons ce magnifique buffet aux commerçants de la ville (merci et bravo à eux) et que ce retour n’est qu’une façon de masquer l’inaction municipale en leur faveur.
Voilà comment à Pont de l’Arche, le maire gère sa ville : je ne fais rien, mais je tente de me faire pardonner. Plus qu’une question budgétaire que nous discutons souvent, il s’agit pour Richard Jacquet d’une stratégie de l’image.


Et le discours dans tout ça ? Là aussi, il y avait à boire et à manger !


Hervé LOUR pour le groupe
www.pontdelarche-ensemble.com
Sur Facebook : Pont de l’Arche ensemble
Par mail : pontdelarche.ensemble@yahoo.fr

 

 

CONSEIL MUNICIPAL DE RENTREE !

L’été est décidément la période de toutes les augmentations, certaines sont immédiates et d’autres sont à venir. Nous venons d’assister à un conseil municipal de rentrée qui ne laisse pas l’ombre d’un doute, les impôts vont pleuvoir à seau.

Alors que la pression fiscale sur les ménages n’a fait qu’augmenter ces dernières années au niveau national, cela nous arrive maintenant au niveau communal.

La diminution massive, votée lors du dernier conseil, des abattements spéciaux existants sur les taxes locales aura pour effet d’augmenter vos impôts en 2016 de façon significative. Le maire manœuvre habilement, il faut le reconnaitre, car le taux d’imposition n’augmentera pas mais les prélèvements existants seront simplement calculés sur une base augmentée de 10%. Il a même décidé de faire payer les handicapés pour financer les travaux de mise aux normes des bâtiments publics.

Quelques voix s’élèvent contre cette pratique, et ce sont celles de PONT DE L’ARCHE ENSEMBLE qui demandent à réfléchir d’abord à des économies avant d’augmenter les prélèvements publics, et de mieux cibler les dépenses.

A Pont de l’Arche Ensemble, nous pensons qu’il est indécent d’employer ses amies sur un poste dont on peut s’interroger sur la nécessité et dans le même temps augmenter les impôts !

Nous pensons qu’il est indécent de supprimer le voyage des anciens et de proposer à la place une sortie payante, et limitée à 50 personnes !

Nous pensons aussi, et nous osons le dire, qu’il n’est pas indécent de s’interroger sur l’accueil de réfugiés dans notre ville. Sur le plan humain, qui peut s’y opposer ? Mais il est légitime de poser des questions sur cet accueil. Comment sera-t-il organisé et financé ? Une famille, deux familles, …….Mystère !

Il n’est pas indécent non plus de s’interroger sur le nouveau projet de construire des logements rue du bon air, en plein quartier pavillonnaire ! Après avoir défiguré l’entrée de ville avec le « blockhaus », que va faire le maire dans nos quartiers ?

Oui, même si cela ne plait pas à tout le monde, PONT DE L’ARCHE ENSEMBLE continuera à jouer son rôle, en pratiquant une opposition constructive, mais vigilante et exigeante. Nous continuerons à défendre les intérêts de notre ville et de ses habitants, sans démagogie, sans surenchère, mais avec fermeté.

ON A caché l'EMBAUCHE de Janick LÉGER (Conseillère départementale PS ) à Hervé LOUR (Conseiller municipal PONT DE L'ARCHE ENSEMBLE)

Va4104

On avait caché l’embauche de  JANICK LEGER (Conseillère Départementale PS)

à HERVE LOUR (Conseiller Municipal de Pont de l’Arche Ensemble) !

En cette période d'animations estivales, les Archépontains, sont en peine, du fait des coupes budgétaires de la municipalité. Le maire, lui en attendant, connaît bien la chanson : "les copains d'abord" !

Le contribuable Archépontain, n'en déplaise à nos aînés privés de voyage, sera sans doute heureux d'apprendre qu'il devra désormais compter un traitement salarial supplémentaire.

La conseillère du canton de Val-de-Reuil Janick Leger, qui a été désignée chef de file du groupe socialiste, devrait « travailler » pour la commune.

Battue par Jean-Yves Calais lors des dernières municipales, l’ex-adjointe du Val de Reuil, candidate à Léry en mars 2014, comptait bien remporter le fauteuil de maire sans difficulté. Ce fut un véritable échec.

Lors des dernières municipales et départementales de nombreuses personnalités socialistes ont eu droit à des placards dorés après leur défaite. Il fallait donc vite retrouver un poste de « politique à plein temps» à Janick Léger. La chanson « Les copains d'abord » reprenait alors tout son sens.

Qui était prêt à offrir un placard doré à la candidate socialiste de Léry ?

Il semblerait que notre commune se soit proposée.

 Alors que se passe-t-il à Pont de l'Arche ?

Nous n'avions plus d'argent, le budget ne nous permet plus aucun écart !  

Eh bien, il se passe que l'amitié n'a pas de frontière pour Mr Jacquet. Sauf que ce sens de l'amitié fait qu’il pense beaucoup plus à ses amis qu'à son budget.

Lors d’un conseil municipal, il annonçait l'embauche d'un salarié contractuel. Les représentants de PONT DE L'ARCHE ENSEMBLE n'imaginaient pas que le maire userait une nouvelle fois d'un artifice pour asseoir le caractère despotique et arbitraire de son amitié et qu’il recruterait une amie socialiste à la déroute.

Il est bien évident que le feuilleton les "Copains d'abord" concernant les recasés a retenu toute notre attention, mais il faudra aussi bientôt se pencher sur les priorités en terme de logements dits « sociaux ».

A la une de la distribution des nouveaux logements, il ne sera peut être pas inutile de revenir sur le copinage. Si l'on sait tous qu'en politique, ce sont « les copains d'abord », il nous faut insister sur cette pratique impopulaire et souvent dangereuse.

A pont de l'Arche, nous aurions grand besoin de réactions citoyennes, à une époque où, ces mêmes politiques se croient intouchables et au-dessus de l'éthique et de la morale.

Hervé LOUR pour le groupe

www.pontdelarche-ensemble.com

Sur Facebook : Pont de l’Arche ensemble

Sur Twitter : Pontdelarche Ensemble

Par Mail : pontdelarche.ensemble@yahoo.fr

PLUS DE VOYAGE POUR LES ANCIENS !

Le gouvernement de François Hollande amorce une baisse des dotations de 11 milliards d'euros sur trois ans. Nul besoin d'être devin pour savoir que Pont de l’Arche est impacté. Il aurait donc fallu anticiper (le maître mot en politique) pour rechercher des économies à planifier. Mais voilà, il est difficile de prévoir quand un budget est déjà dans le rouge.

Car il est faux de rejeter toute la faute sur le gouvernement. Hélas, la situation de nos finances, comme nous le disions déjà il y a un an, est catastrophique, et cela est essentiellement dû à la gestion calamiteuse du maire actuel dans le mandat précédent.

Au dernier conseil municipal , l'équipe de Richard JACQUET a donc voté comme un seul homme pour la suppression du voyage des anciens de la commune, pour la baisse des subventions aux associations, au CCAS, mais aussi, au comité des fêtes (RDV à la Sté Anne).

Pourtant d'autres solutions existent ... d'autres maires les pratiquent.

Mais voilà, ce qui devait arriver arrive. Faute d’avoir recherché des solutions et de les avoir mises en œuvre lors de son dernier mandat, le maire s’affole, et finalement c'est la facilité qui l’emporte.

Beaucoup de maires freinent actuellement leurs investissements au profit du maintien de subventions aux associations, de la reconnaissance envers nos aînés, de l’entretien de la commune.

A contrario, Pont de l'Arche donne dans la construction, avec notamment un superbe blockhaus qui dénature notre cité médiévale et notre entrée de ville, et bientôt les travaux d’un centre culturel plein centre qui perturbera une nouvelle fois le commerce local, et qu’il faudrait aujourd’hui abandonner, compte tenu de la situation financière de notre ville.

Notre architecte en herbe de maire pense aussi à un nouveau collège et à une piscine sur le stade JACQUES HAVET. On rase vraiment GRATIS !

Nous nous dirigeons fatalement vers une augmentation importante des taxes locales, en attendant la suite ! Les années qui viennent seront difficiles pour les archépontains, et beaucoup doivent aujourd’hui regretter leur vote de 2014 ! 

Pourtant des solutions immédiates existaient à court et moyen terme, et qui auraient épargnés nos anciens et nos bénévoles. 

Auguste PERRET ou Richard JACQUET

Le Havre a eu Auguste Perret, Pont de l'Arche a Richard Jacquet.

Alors que le grand maître a reconstruit la ville ravagée par la guerre, notre bon maire, lui, éloigne de plus en plus notre ville de son caractère médiéval.

En tout cas, de sa mairie (futur, "palais des glaces"), notre maire en poursuit sa fortification!

Un blockhaus au nord, un immeuble au sud, une mairie futuriste au centre...

Au delà du geste esthétique, propre à ses gouts, il tente l'articulation entre le passé et le présent en créant un nouveau laboratoire urbain censé projeter la commune vers le futur. Mais quel futur ?

Depuis quelques temps les logements poussent comme des derricks et font jaillir du sol un sacré potentiel d’électeurs pour 2020.

Un éventuel terreau électoral que Monsieur Jacquet, fidèle à sa politique clientéliste, tente d'ensemencer à grand coup de courrier invitant les nouveaux locataires de l’immeuble Jean Paul SARTRE à voter pour lui.

Au delà de cette stratégie connue et bien rodée de pêche aux voix, nous nous interrogeons sur les mutations de l'espace urbain et ses conséquences sur la façon d'habiter notre ville dans les meilleures conditions.

Comment ne pas rester bouche bée devant la débauche de béton dotée d'une vue imprenable sur l'école élémentaire?

Il s’agit peut-être d’un pied de nez face à ce bâtiment vieillissant qui voit sa cour se remplir d'algécos et ses infrastructures se dégrader.

Cette école chère au cœur des Archépontains, dont on nous accusa à tort de vouloir détruire durant la dernière campagne municipale, n'a malheureusement pas bénéficié des largesses financières de la mairie et elle continuera à accueillir les enfants dans des conditions indignes de notre ville.

En contrepartie, nous aurons bientôt des immeubles denses, et les édifices patrimoniaux, les petites rues charmantes auront toutes disparues sous le poids de ce que monsieur le maire nomme "progrès".

Le progrès, une initiative louable, mais les archépontains regretteront amèrement le manque d'ambition créative dans la manière de valoriser ces reflets du temps qui passe. 

La reconversion de Pont de l’arche a sonné. Il est regrettable que ses habitants ne soient pas associés à ces choix si discutables !

Hervé LOUR, pour le groupe

www.pontdelarche-ensemble.com

Sur facebook : Pont De L’Arche Ensemble

Par mail : pontdelarche.ensemble@yahoo.fr