LE BLOG D'EXPRESSION LIBRE

 

 

 

ALGECOS et PERISCOLAIRE, c'est du bricolage !

Dans son programme, le Maire annonçait vouloir « poursuivre, améliorer et développer les équipements en direction des enfants ». Notre équipe, consciente que l’arrivée de nouvelles familles dans notre commune serait logiquement accompagnée d’une augmentation des effectifs dans les écoles avait proposé  la création d’un pôle éducatif, culturel et sportif destiné à accueillir nos enfants dans des locaux modernes, fonctionnels et sécurisés.

En 2014, nous apprenions  l’ouverture d’une huitième classe à l’école maternelle. Tournant le dos à ses engagements, comme d’habitude, il poursuit sa politique d’entassement dans des Algécos, solution couteuse, inesthétique, inconfortable et qui finalement ne répondra pas à la problématique des  prochaines années si, comme cela est prévisible les effectifs continuent d'augmenter.

C'est ce manque d'anticipation qui a conduit à la classe bungalow, le même manque d'anticipation qui a conduit à la situation que l'on sait sur l'organisation des nouveaux rythmes scolaires. Que penser d’une commune de plus de 4000 habitants qui ne se donne pas les moyens d’offrir à ces enfants un hébergement décent pour suivre leur scolarité. Seule réponse du Maire, l’hypothétique mise en place d’un observatoire sur les effectifs scolaires et peut être l’année prochaine un nouveau bungalow. Cela ne résoudra pas le problème de saturation de la cantine, de la cour de récréation, des lieux de sieste pour les enfants. Le maire renvoie tout cela aux calendes grecques. Pour ce qui nous concerne, nous sommes convaincus que l'évolution des effectifs sera durable et que nous devons d’ores et déjà travailler sur un vrai projet.

Nous devons absolument résoudre cette situation pour remédier à l'inconfort des enfants, pour l'amélioration durable des conditions de conduite des activités périscolaires, pour la prise en compte des problèmes générés par la circulation à la sortie des écoles.

Tout cela nécessite une réflexion globale et urgente. Nous pensons que nos enfants méritent le meilleur et  nous ne pouvions pas nous taire !

Nous sommes prêts à nous mettre autour de la table pour travailler, dans l’intérêt général, sur un projet global pour l’avenir de nos enfants.

CES CHIFFRES ÉTAIENT FAUX PENDANT LA CAMPAGNE !!

Contrairement à ce qui se faisait depuis plus de 10 ans, le compte administratif a été présenté et voté en juin, soit, comme par hasard, après les élections municipales. On comprend mieux aujourd’hui la raison de cette manœuvre. Le motif technique évoqué en février n’était qu’une supercherie pour tromper les Archépontain(e)s et recueillir leurs suffrages.

Richard Jacquet a simplement voulu masquer un nouveau déficit de 135 000,00€.

Aujourd'hui, la commune s’enfonce dans des déficits qui devraient normalement être rarissimes pour un budget communal .Pour le Maire, cela devient une routine.

Ce triste résultat n’est pas lié à une baisse des dotations de l’Etat, même si, reconnaissons-le, cela n’arrange pas la situation. La cause principale est surtout l’explosion des dépenses de personnel, qui ont encore augmenté de 200 000,00€ en 2013, soit 8% de plus! Il est vrai que de faire travailler les amis, la famille, les anciens élus et camarades de parti… cela a un coût !

Les charges de personnel représentent aujourd’hui 55% des dépenses de fonctionnement alors que Richard Jacquet était scandalisé et dénonçait en 2008 la gestion de Dominique Jachimiak parce qu’elles représentaient 48% du budget. Monsieur le Maire, le taux actuel est de 55% ! Etes-vous conscient que c’est extrêmement dangereux pour la commune ! La moyenne de la strate en France se situe en dessous des 50%. Ce nouveau déficit confirme l’entrée de notre ville dans un cercle vicieux :

Déficit = capacité d’autofinancement nulle=emprunt=dette=augmentation d’impôts.

Le scénario de ce mandat semble d’ores et déjà inscrit.

Il n’y a désormais, plus de marge de manœuvre que ce soit en fonctionnement ou en investissement !

L’avenir qui se profile pour notre ville est bien sombre :

  • Augmentation massive des impôts dans les années qui viennent
  • Fin des investissements structurants, ou alors financés exclusivement

par la dette, car il n’y a plus de capacité d’autofinancement

Le budget supplémentaire voté le montre bien en supprimant déjà les 700 000,00€ de crédits alloués pour l’agrandissement de la mairie, ou les crédits pour le chemin des écoliers. Nous n’aurons pas la cruauté d’évoquer l’argent rajouté pour financer les algécos des écoles, qui année après année vont coûter des dizaines de milliers d’euros pour rien.

Enfin, le maire n’a jamais pu nous dire ou étaient les fameux l,8 millions d’euros soi-disant en caisse rabâchés durant la campagne ?...

Il n’est jamais facile d’avoir raison avant les autres, et notre discours pendant la campagne électorale n’a pas été entendu. La majorité l’a emporté, c’est le jeu démocratique, et il n’y a pas à y revenir. Mais les 561 Archépontains qui ont voté pour nous n’ont pas à le regretter, car notre diagnostic était le bon.

Les faits sont têtus et la mauvaise gestion du maire éclate désormais au grand jour.

Quand les (vrais) historiens feront le bilan des maires Archépontains de ces 50 dernières années, on sait déjà qui portera un bonnet d’âne !

PONT DE L'ARCHE ENSEMBLE au CONSEIL MUNICIPAL

Notre premier conseil s’est déroulé le mardi 8 avril 2014. L'ordre du jour comportait une trentaine de points, dont la fixation des indemnités de fonction attribuées au maire, aux adjoints et aux conseillers délégués. C’est lors de cette présentation et plus particulièrement de la répartition judicieuse des indemnités, que nous avons proposé notre vision des choses sur la manière de répartir ces indemnités. En effet, Manuel VALLS, nouveau 1er ministre venait à peine de terminer son discours de politique générale, évoquant des pistes d’économies nécessaires de 50 milliards et diminuant drastiquement le nombre de ministres que monsieur JACQUET récompensait pas moins de 8 adjoints et 5 délégués, sans aucune retenue, allant même à appliquer 15 % supplémentaire d’indemnité à ses plus proches amis. Une façon comme une autre d’obtenir un précieux silence pendant une grande partie du mandat de sa nouvelle équipe.

Les indemnités de base du maire sont de 2120,27 euros mensuels, pour un maire-adjoint, de 655,75 euros mensuels, pour un délégué de 418,16. Elles s'ajoutent à d'autres rémunérations liées à l'accumulation de sièges dans les conseils d'administration des divers syndicats intercommunaux et autres organismes qui seront également distribués sans réelle transparence.

Richard JACQUET et quelques bons soldats se réserveront la plupart des places rémunérées. Plus largement, la majorité se réservera toutes les places, exceptées celles dont la loi rend obligatoire la présence de l'opposition: la commission d'appel d'offres, la commission consultative des services publics locaux, la commission d'ouverture des plis pour les délégations de services publics et la représentation du conseil municipal au conseil d'administration du CCAS. Pour Doris PERREAU, Valérie DESHAYES et Hervé LOUR, de PONT DE L’ARCHE ENSEMBLE ne représentant que 28% d’Archépontains ces dernières fonctions sont bien évidement toutes bénévoles.

C’est cela la conception de l’ouverture de Monsieur JACQUET. Mais passons. Bien que cette situation ne permette pas un fonctionnement démocratique normal, PONT DE L’ARCHE ENSEMBLE assurera  pleinement son rôle de contrôle et d'alerte.

On notera aussi  que les sièges au conseil d'administration de la SECOMIL seront tous réservés à la majorité et qu'aucun membre de PONT DE L’ARCHE ENSEMBLE n'y siègera, ce qui pose un doute sérieux sur la transparence des attributions des logements sociaux. Pourtant dans le code général des collectivités territoriales, des dispositifs existent pour les élus de l’opposition : droit d’expression à l’intérieur de l’assemblée délibérante, droit d’être représentés dans les commissions instituées par l’assemblée délibérante, droit de proposer la constitution de mission d’information, prêt de salle,…

Bref, voilà comment se résume la transparence, l’ouverture et la vision de Monsieur JACQUET, en terme de politique municipale. Ce n’est pas sans nous rappeler le fonctionnement d’un certain parti et vue comme cela la suite du mandat semble très prometteuse.

Et  nos 28 % d’Archépontains dans tout ça ? Qu’attendent-ils de notre représentativité ? Le rôle de notre opposition devra être de mettre les débats sur la place publique par le biais des media, nous le ferons. Nous porterons une certaine attention lors des délibérations comme le budget par exemple. Une fois le budget voté, se posera ensuite la question des priorités à mettre en œuvre avec leur cadencement dans le temps ou encore le rythme à donner… Tout cela devrait normalement coller au programme électoral de Monsieur JACQUET. Nous y porterons la plus grande attention pour que notre analyse  soit la voix du mécontentement des Archépontains, lorsque les promesses ne seront point tenues, pour que notre vision apporte aussi une part de son intelligence à la majorité, pour faire de PONT de L’ARCHE une ville ou 100% aimeront vivre.

Nous pensons que c’est sur ce terrain qu’il faudra contrer la majorité en exposant de manière irréfutable et percutante les problèmes et l’incurie d’un conseil municipal majoritaire. Nous bataillerons pour mettre en évidence les tentatives de noyer le poisson du Maire .Ce n’est pas parce qu’un maire est élu qu’il peut faire n’importe quoi. La loi l’oblige à diriger la ville "en bon père de famille" et non pas avec toute sa famille.

PREMIER CONSEIL MUNICIPAL

Avant toute chose, je tiens à remercier les 561 archépontain(e)s  qui ont accordé leur confiance à la liste PONT DE L'ARCHE ENSEMBLE lors cette élection municipale. Nous avons mené à vos côtés une campagne honnête, loyale et nous avons porté de beaux projets pour notre ville et surtout pour nos enfants.

Il n’était pas facile, en 3 mois de campagne,  de contrebalancer un pouvoir mise en place depuis 6 années, surtout quand ce pouvoir est basé sur le clientélisme, les passe-droits, l'intimidation ou les récompenses.

Nous avons perdu dans les urnes, certes, mais nous avons gagné à plusieurs titres. Nous avons gagné un groupe solidaire et dynamique qui croit que Pont de l'Arche mérite beaucoup mieux. Nous avons gagné le droit de croire que cette aventure ne doit pas s'arrêter au soir du 23 mars 2014 et que notre action doit perdurer. Nous avons surtout gagné une légitimité de parole et Mr Jacquet devra en tenir compte. Enfin, et c'est le plus important, nous avons gagné la confiance et le soutien de d’un tiers de la population.

C’est pourquoi  nous continuerons le combat démocratique ! Mon équipe et moi-même avons d’ores et déjà  constitué une association active et nous conduirons régulièrement dans notre commune, auprès de vous tous, des actions ponctuelles destinées à informer et à expliquer.

Le score obtenu par le maire sortant, si il le légitimise, le met en face de ses responsabilités. Avec 24 élus sur 27, il a tous les pouvoirs, et il n’aura aucune excuse pour ne pas appliquer ses « 20 engagements ».Il  est nécessaire de savoir et de comprendre que Mr Jacquet ne tardera pas à amorcer un virage en  annonçant que la situation est plus difficile que prévu et qu'il devra probablement modifier ses prévisions.

Nous savons bien que déjà en  2008 le maire avait délibérément menti dans son programme, et qu’il n’a tenu aucune de ses promesses. Nous sommes persuadés qu’il en sera de même aujourd’hui.

A titre d’exemple, un engagement est déjà mal parti, c’est celui de l’ « exigence budgétaire » dans la gestion de la commune. Visiblement, cette exigence ne s’applique pas aux élus. La première décision du premier conseil a été de nommer 8 adjoints, soit plus que des villes comme Bernay ou Pont Audemer ! Il est vrai qu’il a fallu récompenser les retournements de veste.

Nous sommes donc très inquiets et nous pensons que le bien d’une ville ne passe pas par cette façon de faire de la politique. Pour notre part, nos 3 élus au conseil municipal essaieront, dans des conditions que l’on imagine difficile, de faire entendre leur voix, d’approuver les bonnes décisions, de combattre les mauvaises. Ils essaieront de se placer dans une opposition vigilante mais constructive, ils seront force de propositions mais sans concession.

Pour le moment, il nous faut laisser du temps à cette nouvelle équipe, mais nous sommes hélas sans illusion, et persuadés que très vite les errements du passé referont leur apparition.

Vous pourrez compter sur nous pour vous en rendre compte.

Lire la suite

Pont de l arche 04

Nouveau site Internet pour PONT DE L'ARCHE ENSEMBLE

Notre organisation se dote d'un nouveau site internet : PONT DE L'ARCHE ENSEMBLE. Ce site vous permettra de suivre découvrir notre équipe et de rester en contact avec nous. Il permettra également aux adhérents d'être informé des prochains événements, conseils municipaux, débats,  assemblées générales et de toute l'actualité de l'asso !

Ce site est actuellement en construction, mais nous travaillons activement pour que PONT DE L'ARCHE ENSEMBLE se dote d'un site web complet et utile pour l'association , pour les Archepontains!

Nous vous souhaitons une bonne visite sur notre site Internet  et sur le blog !

Lire la suite

×